1 – Notre école…

Bienvenue à l’école Notre-Dame Wolvenberg,

En avant pour l’aventure de la Petite fureur !

Le cycle 5-8 de l’école Notre Dame se lance dans l’aventure de la Petite fureur !

Le concours « La Petite Fureur » est un concours littéraire de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’adressant aux enfants. Il vise à promouvoir la lecture auprès de ce public tout en assurant la visibilité des auteurs et illustrateurs de la Communauté française. 

Ce concours propose aux enfants de 3 à 13 ans, de choisir l’un des 12 livres d’auteurs et/ou illustrateurs belges sélectionnés et d’en prolonger la lecture : dessin, collage, poésie, chanson, adaptation théâtrale… Tout est permis sauf les réalisations en 3D.

Les enfants peuvent exploiter l’album de leur choix parmi la sélection proposée. La production qui en ressort est envoyée à un jury qui observera attentivement tous les « chefs-d’œuvre ».

Ils annonceront qui sont les heureux vainqueurs. Ceux-ci se verront offrir des prix de qualité en rapport avec la littérature et la culture.

Nous participons chaque année à cette action et nous avons déjà eu la chance de remporter à plusieurs reprises le concours !

Cette année les enfants ont exploité deux albums.

Ceux qui ont choisi l’album : « Poppeup » de Benoît Jacques ont observé les différentes illustrations et ont imaginé une manière de « sortir » du livre en utilisant la technique du pop up…

Les enfants ayant choisi l’album : « La ballade de Lino » de Mathilde Brosset se sont penchés sur toutes leurs différences ainsi que sur leurs ressemblances et ils ont décidé d’en faire un carillon qui se laisse bercer par le vent en faisant tinter une douce mélodie…

Bravo à tous les artistes pour toutes ces belles créations ! Leur enthousiasme et leur imagination est la plus belle des victoires !

—————————————————————————————————————————-

article

Les élèves de La Pomme observent une poule…

 

—————————————————————————————————————————-

article_0001

Un spectacle exceptionnel à La Pomme.

 

—————————————————————————————————————————-

En route pour l’espace. 

Les farfadets se sont penchés sur l’utilisation de la force de l’air afin de propulser des fusées.

Dans un premier temps, ils ont utilisé leur souffle afin de faire décoller leurs fusées. Ensuite, ils ont utilisé une seringue comme propulseur. Mais quelle est la méthode la plus efficace ? Et comment le vérifier ?

Ils ont marqué le record de lancé dans les deux cas. Nous avons mesuré les distances parcourues avec l’outil de leur choix : la latte de 30cm. Avec un lancé de 12 lattes de 30cm, c’est sans aucun doute la propulsion avec la seringue qui a gagné le match !

  

—————————————————————————————————————————-

Très belle vidéo sur la Pomme à découvrir !

—————————————————————————————————————————————–

Notre débat-philo sur la liberté

Le vendredi 29 janvier, nous sommes allés à la bibliothèque communale d’Uccle pour faire un débat-philo sur le thème de la liberté. Andréas, l’animateur, nous a d’abord lu une histoire, puis nous avons réfléchi à des questions de sens sur l’histoire et enfin nous avons discuté sur ces questions.

1. L’histoire

C’est l’histoire des deux perroquets et la liberté. C’était un perroquet enfermé dans une cage à ne rien faire.

Il voulait être libre.

Son maître parti en voyage et demanda à son perroquet ce qu’il voulait et il lui a demandé de donner une lettre à son ami.

Son maître partit et transmit le message mais le perroquet tomba raide mort.

Il retourna à sa maison et apprit la nouvelle à son perroquet.

Il fit semblant de mourir.

Son maître ouvrit la cage pour le voir et le perroquet partit par la fenêtre et rejoignit son ami qui avait fait semblant de mourir.

2. La discussion

Nous avons dû chercher 4 questions en rapport avec le livre. Par exemple : Sommes nous libre d’être libre ?, Est-ce que le maître aurait dû acheter un ami au perroquet ?, …

Nous en avons débattu.

3. Mon opinion

J’ai bien aimé l’histoire.

Ça ma fait réfléchir à la valeur de la liberté.

Être libre, pour moi, c’est pouvoir avoir mon opinion, pouvoir sortir de chez moi.

Aidan, 6e année

—————————————————————————————————————————————–

Quand les farfadets se penchent sur un album de littérature jeunesse…

Les farfadets ont accueilli une auteure dont ils ont découvert et exploité l’album : la directrice ! En effet, lors d’une séance de lecture interactive, ils ont découvert que son nom était inscrit sur la première de couverture… Était-ce elle qui avait écrit cet album ? Ils ont été lui poser la question. C’était bien elle ! Alors, nous l’avons invité à venir nous expliquer son expérience.

Perrine est venue avec grand plaisir et leur a fait partager son vécu par rapport à cet album. Elle leur a d’ailleurs fait découvrir plusieurs petits secrets…C’était trop chouette de découvrir que la directrice est également auteure !

Les enfants se sont exprimés par rapport à cette rencontre. Voici certaines phrases d’enfants :  » La directrice, c’est rigolo, elle a deux travail ! », « C’était bien qu’elle raconte l’histoire. », « Comme on a découvert le secret de l’oiseau, on peut mettre nos lunettes de détective et le chercher. », « La directrice elle a 3 filles et elle a appelé le petit Marlizo pour leur faire plaisir parce qu’elle les aimera toujours même si elles font de grosses bêtises ! ».

Les farfadets ont poursuivi leur exploitation de l’album en créant un kamishibai de celui-ci. Ils ont observé les textes, les illustrations. Ils ont recoupé les différentes informations afin d’obtenir leur kamishibai. Quelle surprise pour Perrine de découvrir ce que les farfadets avaient réalisé !

Perrine nous a également apporté les posters à destination de l’imprimerie. Nous nous penchons donc sur l’imprimerie et Gutenberg ! Bravo les farfadets pour ce beau travail autour de l’album !

—————————————————————————————————————————-

En avant la musique à la pomme :

Durant ces dernières semaines, nous avons découvert les instruments de musique via plusieurs spectacles et en classe.  Nous en avons apporté de nos maisons et enfin nous avons fabriqué le notre pour notre fête du carnaval.

Ce qu’en disent les enfants :
« Carnaval arrive ! J’ai apporté un piano électrique de ma maison. J’ai appris aux autres à allumer le volume.  »

« On a vu un spectacle avec Véro. Elle faisait du tambour et Eva faisait des maracas. »

 » On a fabriqué des instruments avec des bouteilles de lait et des boîtes de camembert. On s’est partagé des affaires qu’on a apportées. »

 » Ils avaient fait du violoncelle. De la musique classique.  C’était chouette.  J’ai aimé fabriquer des instruments de musique.  »
 » J’ai fait ding ding ding et une chanson avec la guitare de Mme Christelle.  »

« Un monsieur et une madame ont joué de la musique,  c’était beau.  »

—————————————————————————————————————————-

Comment fonctionne le système digestif ?

En 6ème primaire, nous travaillons sur le thème de l’alimentation.
Autour de ce projet, en petit groupe, nous avons essayé de représenter à notre manière le système digestif. Pour cela, nous avions à notre disposition plein de matériel. Puis nous l’avons dessiné dans notre cahier de projet.
Nous pensons que le système digestif est composé de la bouche, l’œsophage, l’estomac, l’intestin et le foie.
Nous vérifierons nos hypothèses plus tard en regardant un petit film et en faisant des recherches documentaires.
Cyril, P6

—————————————————————————————————————————-

NOS VOEUX POUR 2021

 

—————————————————————————————————————————-

L’école Notre-Dame-Wolvenberg se veut une école ouverte, conviviale, à dimension humaine qui prépare ses élèves à affronter leur avenir avec confiance et leur donne les compétences qui les rendront aptes à prendre une place active dans la vie sociale, économique et culturelle de demain.

Nous traçons une route  de l’accueil en maternelle à la 6e année primaire.  Cette route est guidée par une approche personnalisée, tout enfant étant différent de l’autre.  Nous voulons répondre aux différents besoins de nos élèves, afin qu’ils deviennent des citoyens  autonomes, prêts  à relever les défis qu’ils auront à affronter plus tard.

Notre équipe éducative a le souci permanent d’offrir un apprentissage de qualité lié un environnement favorisant le développement des aptitudes de ses élèves afin que chacun puisse s’épanouir et atteindre le maximum de son potentiel.

Pour accueillir votre enfant et le mener le plus loin possible, notre équipe pédagogique a réfléchi et construit un projet où chacun peut se retrouver. Ce fondement de notre école contient :

Je reste, quant à moi, à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire.

L’école Notre-Dame-Wolvenberg ? Si vous venez la visiter, vous en serez convaincus : la vie y est belle !

Perrine Molter, directrice